Image default
Maison et Déco

Comment bien choisir son parquet ?

Notez cet article

Le parquet est la principale surface de contact que la plupart des gens ont avec le sol dans leur maison. A priori, il a tous les avantages : noble, chaleureux, intemporel et tendance malgré les avancées du temps. Voici comment faire la différence entre les nombreux types de parquet pour effectuer un choix éclairé.

Types de parquets

Le parquet défini comme un revêtement de sol à base de bois est une valeur sûre. Il reste beau indépendamment des époques et des tendances. Il est tendance dans les habitats traditionnels et modernes. Il peut être massif ou contrecollé. Les deux ont des points communs : au moins 2,5 mm d’épaisseur de bois. Ces deux types de parquet sont différents du revêtement stratifié qui n’est pas considéré comme un parquet, selon les puristes. La raison de cette exclusion est simple : un revêtement stratifié a l’aspect du bois mais n’est pas composé de bois.

Zoom sur le parquet massif

N’hésitez pas à contacter une entreprise de déstockage de parquet pour admirer cette merveille présentant de beaux veinages et de temps à autres quelques nœuds, le parquet massif a une épaisseur totale comprise entre 14 mm et 24 mm et une épaisseur du parement de 3,4 mm. Il peut être posé avec de la colle. Sa finition lui donne un aspect vernis. Sa principale force est qu’il est garanti 30 ans. Une de ses limites peut être son prix : 97 euros par mètre carré. Sa longueur varie de 400 à 2000 mm et sa largeur est souvent 184 mm. Pour augmenter la sécurité, n’hésitez pas à prendre un parquet labellisé. 

Le paquet massif a même sa signature auditive. C’est lui que l’on entend gémir tendrement sous les pas des personnages dans les séries télévisées et les longs métrages. Il fut longtemps un signe extérieur de richesse visible, voire exhibé dans des maisons cossues et bourgeoises. Ce parquet est intégralement en bois et souvent en chêne. Cependant, il peut être produit en plusieurs autres essences telles que : le châtaignier, le bouleau, le hêtre. Un parquet massif peut être poncé et recevoir une nouvelle couche de vernis. Chose impossible sur un parquet contrecollé.

Parquet contrecollé : triple couche

Quand on regarde du point de vue de la finance le choix effectué est le parquet contrecollé. Son épaisseur varie entre 10 et 15 mm. Sa couche supérieure dite d’usure fait au moins 2,5 mm et est en bois. En dessous, se trouve une couche de fibre de bois à haute densité. La dernière couche dite de contre parement, est réalisée à partir d’un bois déroulé, ce qui confère une bonne stabilité à la lame. Son prix varie de 60 à 80 euros le mètre carré.

Related posts

Une piscine de qualité par son revêtement

Laurent

Un large choix de vidéosurveillance pour une sécurité renforcée

Tamby

Le brise vue de jardin : un accessoire pas cher et efficace

Journal