Image default
Santé & Bien-être

Comment se déroule l’opération chirurgicale de l’hallux valgus ?

L’hallux valgus, plus communément appelé « oignon du pied », est une affection qui se manifeste par une déformation du gros orteil. Elle est caractérisée par une instabilité de l’articulation métatarsophalangienne de ce dernier, et un écartement entre le premier et le deuxième métatarsien. Lorsque le chaussage devient difficile, cela veut dire qu’elle est à un stade avancé. Dans ces conditions, subir une opération chirurgicale peut s’avérer indispensable. Mais comment se déroule-t-elle ?

L’anesthésie

Il est important de tout savoir sur l’opération de l’hallux valgus (oignon du pied) avant de la subir. À cet effet, une consultation avec un anesthésiste est nécessaire avant l’intervention. Dans un souci du respect du corps, l’anesthésie locorégionale est préconisée. L’anesthésiste endormira les nerfs de la jambe qu’il aurait préalablement repérés à l’aide d’un échographe. Avec cette technique, l’effet contre la douleur se prolonge durant quelques heures. Pendant cette période, il n’est plus nécessaire de prendre des antidouleurs.

L’installation

L’opération hallux valgus se déroule dans un bloc opératoire où les normes de propreté et de sécurité sont très strictes. Après que l’anesthésie ait endormi les nerfs, le patient est conduit dans la salle d’opération où il est installé sur le dos. Un garrot est ensuite installé sur la cheville afin d’arrêter la circulation du sang pendant l’opération. Au cours de l’intervention, un amplificateur de brillance qui sert à lire des radios sur un écran de contrôle est utilisé par le chirurgien. Il s’en sert pour contrôler ce qu’il fait.

La chirurgie proprement dite

Il existe plusieurs techniques d’intervention chirurgicale de l’hallux valgus parmi lesquelles vous avez :

Le chevron akin

C’est la technique la plus utilisée pour ce type d’intervention. Il s’agit d’une chirurgie dite « hybride », car une partie est faite sans ouverture, pendant que l’autre nécessite une mini-incision. Cette dernière est indispensable, car elle régule la réparation.

Le reverdin isham

C’est une technique particulièrement utilisée sur les personnes fragiles (personnes très âgées, ayant une ossature fragile par exemple). Elle permet de corriger le mal sans avoir à :

  • Mettre de vis ;
  • Faire une ouverture ;
  • Poser un garrot.

L’ostéotomie de la base

C’est une technique généralement employée en cas de grosses déformations au stade évolué. Elle consiste à repositionner le métatarsien, et ainsi lutter directement contre le métatarsus varus.

Vous l’aurez donc compris, en fonction du type de patient, une technique chirurgicale est appliquée. Une fois l’opération terminée, il y a bien évidemment un suivi.

D'autres articles

3 livres excellents pour apprendre la PNL

administrateur

Quelles sont les urgences prises en charge par un médecin ?

Journal

Le thé vert : quelles sont ses vertus ?

administrateur

Perte des cheveux : qu’y a-t-il à savoir ?

Tamby

Top 5 des avantages du Pilates sur la santé

Laurent

Le Pomorodo, une méthode efficace pour se concentrer une tâche à la fois

Tamby