Image default
Immobilier & Bâtiment

Comment bien choisir son bac de rétention ?

Notez cet article

Pour éviter les pollutions environnementales et pour protéger le personnel, certaines usines, industries ou entreprises installent un bac de rétention. C’est une bonne idée, mais si le bac n’est pas bien choisi, il ne pourra pas assumer le rôle pour lequel il a été installé. Vous comprenez donc que le choix du bac de rétention revêt une importance capitale. Nous nous proposons de vous donner quelques conseils par rapport au choix du bac de rétention. 

Faites votre choix selon les produits qui s’y déversent 

Le premier critère à observer lors du choix de votre bac de rétention est le type de produits qui y seront conservés. Vous devez faire votre choix en fonction de cela. Si s’agit de substances qui ne sont pas corrosives comme les essences, la peinture, nous vous conseillons de choisir un bac de rétention en acier. Par contre, si les substances sont dangereuses et corrosives (solutions d’acide par exemple) il est préférable de choisir un bac de rétention en Polyéthylène Haute Densité (PHD). Acheter votre bac de rétention sur le site Tap-Shop, c’est s’assurer un équipement de très bonne qualité.

Faites votre choix en fonction du volume du bac

Il va s’en dire que tous les bacs de rétention n’ont pas le même volume. En plus, le volume qu’il vous faudra dépendra du type de votre entreprise. Il existe d’ailleurs une réglementation en la matière. Le volume de rétention de votre bac sera donc choisi selon que vous soyez une entreprise non classée, une entreprise classée ICPE avec autorisation ou une entreprise classée ICPE avec déclaration. Veillez à connaitre la réglementation avant de vous lancer dans l’achat de votre bac de rétention. En définitive, le choix de votre bac de rétention dépendra de deux critères principaux : le volume de rétention et le type de produit qui y sera stocké.

Related posts

Tout savoir sur le logement HLM

Irene

Location chambre chez particulier à Paris

Laurent

Achat immobilier en Bourgogne : les 3 étapes à suivre

Journal