Image default
Emploi / Formation

Devenir maçon : Quelles sont les compétences et les conditions requises ?

Le métier de maçon est encore accessible sans diplôme. Cela peut nous amener à penser que tout le monde en âge de travailler peut devenir maçon. Et pourtant, c’est un peu difficile à imaginer de voir une personne en œuvre dans un chantier de maçonnerie réussir son projet sans aucune expérience sur le secteur. D’ailleurs, l’expérience est encore trop insuffisante pour devenir un bon maçon. Il faut également quelques qualifications spécifiques, des formations, et des conditions physiques que nous allons découvrir en détail dans cet article.

Les compétences nécessaires

Comme tout autre métier, la maçonnerie est assez compliquée et destinée uniquement aux agents formés : les maçons. Pour devenir un de ces agents, il faut d’abord, souhaiter le métier pour ensuite faire un pas vers la pratique.

La première pratique peut être la formation ou l’obtention des expériences auprès d’un professionnel compétent, formateur, ou d’une agence dans la construction qui embauche des stagiaires. Au point de vue théorique et pratique, cette expérience permettra au moins de se familiariser avec le terrain et obtenir les connaissances nécessaires sur les spécificités de chaque mission.

Et même s’il n’est pas toujours exigé, le diplôme en cette profession existe dans le monde de l’organisation professionnelle des BTP. Ce serait un grand avantage de réussir les examens, car déjà le métier est assez concurrentiel, et aussi les clients commencent à être exigeants là-dessus. Ils ont besoin de preuves tangibles de votre professionnalisme et la certification en est une. Qu’il s’agisse de certification de fin de formation ou recommandation de l’entreprise où vous allez faire votre stage, ils seront tous utiles un jour ou l’autre.

Et pour se différencier des autres, il est important de passer tous les niveaux, qui varient de CPA maçon au conducteur de travaux à titre professionnel certifiés par l’AFPA.

Les conditions requises

Avoir les compétences, les expériences et les diplômes est plus que souhaité pour devenir un professionnel en maçonnerie comme ce maçon dans le Val de Marne, mais il en faut encore plus.  D’abord, être passionné par le métier serait nécessaire. Comme tout autre, ce secteur présente également de nombreux obstacles et complications qui risquent à tout moment de vous démotiver.  Mais étant un passionné, vous parviendrez à les défier et vous vous amuserez à résoudre les énigmes.  Chacun des obstacles et complications résolues sera vos fiertés une fois terminées.

Pas besoin d’avoir peur de la hauteur ou du vertige en grimpant, une grande partie des maçons sont réalisées en hauteur. La santé est une des conditions requises pour éviter les accidents mortels au travail.

Le maçon est un métier dangereux qui nécessite une condition physique stable. Il faut de la force pour transporter les ciments, les briques, les bétons, etc.

Une des plus importante parmi ses conditions c’est la maturité.  Être maçon signifie indirectement que vous êtes responsable de la vie de nombreuses personnes qui peuvent passer ou vivre dans la maison de votre conception. Un manque de sérieux de votre part peut non seulement avoir des impacts négatifs sur votre propre sécurité, mais également les futurs occupants.

Autre que la curiosité, l’intelligence et l’organisation comme caractère, vous devriez être fan de la perfection et de vitesse. Les clients ont besoin d’un travail de bonne qualité et vous devriez respecter le délai convenu.

En résumé, être maçon implique de nombreux critères, des capacités, et des qualifications bien définies et notamment, il faut une grande patience et un maximum de temps pour être un vrai professionnel en la matière. Il faut passer beaucoup de temps à apprendre et à exercer pour devenir le meilleur.

Related posts

Recouvreur d’impôt, un métier d’avenir

Irene

Découvrez les règles qu’il faut respecter lors d’un CDD

Tamby

La candidature d’un travailleur handicapé

Tamby