Image default
Rencontre

J’ai levé une jolie bourgeoise sur Drancy avec Badoo

Si moi j’arrive à choper une nana sur Badoo, alors je peux vous dire que n’importe qui le peut. Et je suis même allé jusqu’à la chercher sur Drancy.
C’est pour dire.

Les nanas là-bas ont la forte réputation d’être des petites bourgeoises farouches, qui ne se laissent pas approcher si facilement et encore moins pour un coup d’un soir.

Mais qu’elle ne fût pas en fait ma surprise lorsque je me suis retrouvé à parler à des femmes, certes mariées et distinguées, mais totalement en chaleur et surtout super excitées. Je n’ai pas vraiment compris ce qui m’arrivait par exemple quand j’ai fait la rencontre de Marie-Sophie.
Une femme de la quarantaine, de la haute société, qui m’écrivait qu’elle était en couple et qu’elle souhaitait s’amuser en toute discrétion, sans risquer son mariage.

Je ne sais pas si toutes les autres femmes de Drancy sont comme elle, mais en tous cas je n’ai pas hésité bien longtemps pour lui assurer que je saurai me montrer discret et joueur avec elle.

Quelques autres échanges sur Badoo à propose de ce que nous aimons faire dans la vie suffiront ensuite à sceller le pacte, jusqu’au moment où elle décide alors de fixer un rendez-vous pour passer à l’acte.

Nous nous retrouvons tous les week-ends, pendant que son mari joue au golf, dans un petit café autour de la ville. Nous passons notre temps à tester tous les hôtels du coin et je peux vous dire que les murs ont plutôt intérêt à être épais…

Pourquoi pas tenter autre chose ?

Nous le savons tous, le sexe, que cela soit en couple ou autre, peut être parfois redondant. Concrètement, cela pose même un très grand nombre de problèmes aux personnes. Durant la crise de la COVID-19, un grand nombre de Français ont indiqué avoir tenté de nouvelles expériences sexuelles afin de sortir pleinement de la morosité et de l’ambiance globale à cette époque. Dans la pratique sexuelle, il y a un très grand nombre de choses qu’il est possible de faire et de tester. Bien sûr, tout cela dans le consentement de chacun, cela semble important de le rappeler. Autrement, moi, je n’avais jamais fait d’autres expériences sexuelles. Bien entendu, comme tout le monde, je possède des fantasmes inassouvis. Là, dans ce cas précis, je cherchais autre chose, plus bestial et plus sauvage.

C’est connu, la bourgeoisie dorée française s’est toujours tournée vers des pratiques sexuelles décadentes et différentes des autres, en quête d’une jouissance nouvelle. De surcroit, j’avais souvenir que l’on disait souvent que les femmes dominatrices se cachaient sous des ornements. C’est pour cette raison que j’ai testé et que je vous le recommande. Bien entendu, cet aspect de domination n’est pas fait pour tous et toutes et cela doit être amplement réfléchi avant de passer à l’acte. En soi, le BDSM ou tout simplement l’art de la domination est un laisser-aller, un abandon de soi durant quelques heures. Conseil important : ce fantasme de domination doit être mûrement réfléchi et les bases doivent être posées tout de suite pour éviter les faux-pas. Avec ces femmes dominatrices, vous pourrez directement fixer des limites et des safe-words, des mots permettant de stopper tout de suite l’acte si une douleur trop importante est subie ou si quelque chose dérange l’un des deux partenaires, cela est important. 

D'autres articles

Quelles sont les meilleurs moyens de booster sa libido ?

administrateur

Pourquoi encore faire confiance aux sites de rencontre ?

Journal

Les astuces pour rencontrer l’amour en étant lesbienne

Claude

Mariage pour tous et filiation pour certains

Irene

Facebook : Une alternative pour trouver l’âme sœur ?

administrateur

Je m’amuse avec des mecs sur pof rencontre

romuald